La Location avec Option d’Achat
disponible à Wasquehal

puce - quasiaquiNicolas Goguet, agent immobilier Happy Immo

Quasiaqui est heureux d’accueillir Nicolas Goguet, QuasiActeur du réseau Happy Immo

Qui suis-je ?

Âgé de 40 ans, je ne suis agent immobilier que depuis 4 ans mais wasquehalien depuis 35 ans. J’ai grandi avec la ville, en même temps que ses structures que j’ai vues se développer, et c’est ce qui me permet de dire aujourd’hui que mon métier ne consiste pas qu’à vendre quatre murs à travers la métropole, mais de vendre un cadre de vie. Je reste un voisin avant d’être un vendeur.

Avant l’immobilier ?

J’ai été dans le domaine de la vente entre la France et la Belgique pendant longtemps, que ce soit des appareils photo numériques, en cette lointaine époque où l’on ne jurait que par les 3 millions de pixels, du porte-à-porte, de la bijouterie et bien d’autres choses encore. C’est un parcours très varié, mais j’ai fini par décider que je souhaitais changer non seulement de travail, mais aussi de système de travail : ne plus avoir à dépendre d’un supérieur pour vendre, mais pouvoir me mettre au service direct des clients.

Pourquoi l’immobilier ?

Je suis arrivé dans le domaine par hasard. Quand j’ai voulu acheter une maison, j’ai été baladé entre plein d’agences, pour plein de visites, sans jamais me sentir vraiment écouté. J’ai fini par rencontrer un agent qui avait décidé de remettre les pieds sur terre au milieu d’un marché parfois incompréhensible, et j’ai aimé sa façon franche de travailler, à l’écoute, disponible. Et c’est ça que j’ai eu envie de faire, moi aussi.
Il m’a présenté dans le réseau, je me suis formé en autodidacte et aujourd’hui, je vends des maisons que je connais dans les moindres recoins, à des gens qui savent qu’ils peuvent compter sur moi.

 

Nicolas Goguet, agent immobilier Happy Immo

Pourquoi faire partie d’un réseau ?

Le réseau Happy Immo qui existe depuis 5 ans, s’est énormément développé. Lorsque je suis arrivé, nous n’étions que 19 ; nous sommes à présent 67, et dispensons même des formations.
J’ai la chance de pouvoir rester indépendant tout en faisant partie de ce réseau qui, en conservant une image de marque, permet à chacun de ses agents de travailler avec ses propres façons de faire.
J’aime ce côté humain de la relation directe avec mes clients, trouver la solution adaptée à chacun, même dans les situations les plus indémêlables ou personne ne parvient à se mettre d’accord. Le réseau m’offre cette liberté d’être moi-même, franc et sans détour, et pas d’être juste là pour dire au client ce qu’il veut entendre quand ce n’est pas réaliste.

Pourquoi le choix de la location avec option d’achat dans l’immobilier ?

J’ai découvert cette prestation par l’intermédiaire du réseau et c’était une excellente corde à ajouter à mon arc. Ça me semble bénéfique pour tout le monde : c’est une garantie pour un propriétaire, une solution pour les professions qui peuvent être considérées comme « à risque » par les banques, une façon de vendre des biens qui n’arrivent pas à trouver preneur… Bref, la LOA fait beaucoup pour beaucoup de monde, il n’y a plus qu’à voir ce que nous-mêmes pouvons offrir à la LOA.

Le mot de la fin ?

Happy Immo, l’immobilier qui rend les gens heureux.