Acheter ou louer un appartement ?
Acheter ou louer un appartement ?
16 avril 2018
Comment choisir entre LOA ou LLD ?
LOA ou LLD, comment choisir ?
7 septembre 2018

La LOA sans apport

La location avec option d'achat (loa) sans apport

La LOA est une solution de financement innovante, qui permet de louer une voiture, pendant un temps donné, puis de l’acheter à l’issue du contrat de location. La LOA s’applique à l’automobile, comme à bien d’autres domaines, comme l’immobilier. Mais peut-on louer une voiture avec option d’achat et sans apport ? Peut-on repartir de chez le concessionnaire avec une automobile, neuve ou d’occasion, en ne payant que des mensualités ? Petit point sur la question.

La LOA, comment ça marche ?

La LOA, comment ça marche ?LOA : ce sigle signifie Location avec Option d’Achat. Concrètement, lorsque vous choisissez ce mode d’acquisition, vous ne devenez pas immédiatement propriétaire de l’automobile que vous louez. C’est un organisme financier qui achète la voiture et vous la loue. Les conditions de l’opération sont définies dans un contrat de location que vous signez avec l’organisme financier. Les constructeurs automobiles en ont généralement un, comme Diac pour Renault, et il existe des organismes bancaires qui vous proposent cette solution.

Le contrat définit le montant des loyers et la durée de la location. Il indique aussi si vous devez procéder à un apport qui couvre une partie du prix de la voiture. Lorsque le contrat arrive à échéance, vous pouvez devenir propriétaire du véhicule, à moins que vous ne préfériez opter pour une nouvelle auto, en Location avec Option d’Achat ou non. La LOA permet donc d’acquérir une voiture sans débourser la totalité de sa valeur, mais certains préfèrent utiliser cette méthode pour rouler avec une voiture récente en permanence.

Sans apport ou avec

Selon les contrats, il est possible de bénéficier de la LOA avec ou sans apport. La LOA court de 24 à 60 mois, et les loyers et la durée du contrat sont fixés au départ. Les loyers sont ajustables en fonction de la durée du contrat. Un kilométrage annuel est défini. Attention sur ce point : les kilomètres supplémentaires sont parfois facturés à un prix prohibitif.  Vous pourrez néanmoins le modifier en cours de contrat, si vos besoins évoluent : il est parfois difficile de définir quels seront vos besoins deux ou cinq ans après la signature. Une fois le contrat signé, vous repartez au volant du véhicule sur lequel le choix s’est porté. La LOA est possible aussi bien pour une voiture neuve que d’occasion.

Et si l’on n’a pas d’apport ? Ce n’est généralement pas un souci. L’apport n’est considéré que comme une avance sur les mensualités. Il peut même s’avérer plus intéressant d’acheter sans apport sa voiture en LOA. La location avec option d’achat est avant tout un moyen de maîtriser le coût mensuel de son automobile, sans surprise, et sans payer d’intérêts.

Une opération rentable

La LOA sans apport, une opération rentableAlors, où est le piège ? En fait, l’opération n’est pas forcément rentable si vous souhaitez garder l’automobile jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus rouler : il convient dans ce cas de comparer précisément le coût d’un crédit, et d’autant plus lorsque les taux sont bas. Mais la question est très vite tranchée pour les conducteurs qui souhaitent changer de voiture régulièrement. C’est la raison pour laquelle la LOA, sans apport ou pas, a très vite séduit les entreprises et les professions libérales. Les professionnels sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à choisir la LOA pour d’autres biens, comme les ordinateurs. Ce mode de consommation est avantageux car il évite notamment d’immobiliser de la trésorerie dans des fournitures qu’il convient de renouveler régulièrement. Avec la LOA, plus de tas de vieux PC qui trainent et dont on ne sait plus quoi faire : tout le monde en a vu des piles dans les réserves des grandes entreprises.

La seule précaution à prendre lorsqu’on achète sa voiture en LOA, sans apport ou avec, c’est l’assurance. En effet, l’automobile ne vous appartient pas : elle est la propriété de l’organisme financier avec lequel vous avez souscrit le contrat. Mieux vaut que votre assurance vous couvre correctement car les frais consécutifs à un accident pourraient être conséquents si ce n’était pas le cas. Les clients se voient d’ailleurs souvent proposer un contrat d’entretien en plus de la location du véhicule. C’est encore un moyen de maîtriser ses dépenses : pas de mauvaise surprise, on sait exactement ce que coûte l’automobile chaque mois, quoi qu’il arrive. Pensez néanmoins à vous renseigner sur les frais de remise en état au moment au vous rendrez la voiture si vous n’en faites pas l’acquisition en fin de location : ils peuvent être relativement élevés et sont à la charge du client. La moindre égratignure de la carrosserie ou du tableau de bord peut s’avérer couteuse…

Des Français séduits

Les chiffres de l’association française des sociétés financières (ASF) éclairent avec précision le succès grandissant de la LOA automobile, qu’on appelle également leasing. En 2017, trois financements de voitures neuves particulières sur quatre (73 %) ont été réalisés en France de cette façon. C’est quasiment un tiers de plus qu’en 2013. Il ne représentait alors que 42 % des financements. Toujours en 2017, le choix du crédit auto « traditionnel » a reculé de 10,8 %, alors que la LOA était en hausse de 25,7 %.

Une des clefs du succès de la LOA, sans apport en particulier, c’est que le montant du loyer est calculé en déduisant la valeur résiduelle de la voiture, ce qu’elle vaudra une fois le contrat terminé. Du coup, les mensualités en LOA sont moins élevées que le remboursement mensuel du crédit auto proposé. Certains en profitent pour faire des économies, d’autres pour rouler dans une automobile qu’ils n’auraient pas pu se payer autrement. Les voitures haut de gamme ont d’autant plus de succès que leur valeur résiduelle (en fin de période de location) est plus élevée. C’est ce qui permet à BMW, Audi ou Mercedes d’afficher des loyers particulièrement attractifs par rapport à la valeur initiale des automobiles.

Un nouveau mode de consommation

Dans le temps, on parlait de location avec promesse de vente, de bail avec option d’achat : c’est la même chose que la LOA. L’appellation a changé, mais l’esprit reste le même. Et elle permet d’acheter une voiture neuve comme une voiture d’occasion. L’important, en particulier pour les jeunes générations, ce n’est plus d’être propriétaire d’un bien, mais d’en avoir l’usage : on paye pour utiliser la voiture, pas pour la posséder. Ce changement de point de vue, cette nouvelle façon de consommer séduit de plus en plus : plus libre, plus mobile, plus adaptée aux changements.

Attention cependant, l’apport ne dit pas toujours son nom. Il arrive que l’on parle d’un premier loyer majoré. Si le premier loyer est majoré, cela fait baisser les suivants, et cela permet au vendeur de communiquer sur une mensualité plus basse. Il ne faut donc pas se laisser prendre au piège et bien vérifier le montant du premier loyer. Techniquement, une LOA sans apport est une LOA sans premier loyer majoré : vous payez la même location tous les mois, y compris le premier. Et, si vous êtes séduit par une publicité proposant une mensualité très basse, méfiez-vous tout de même : le choix des options peut faire grimper assez vite le montant. Il faut rester vigilant.