Vacance résidentielle : vendre son bien immobilier en LOA
31 janvier 2018
Fabrique Aviva
Votez Quasiaqui !
6 mars 2018

La LOA immobilière dès l’école

Ils ont travaillé sur la LOA dans l'immobilier.

La Location avec Option d’Achat dans l’immobilier devient tendance. La preuve avec un projet étudiant qui confirme les analyses de Quasiaqui et prouve la maturité du marché.

Ils ont travaillé sur la LOA dans l’immobilier.

Depuis mars 2017 un groupe d’étudiants de l’Ecole de Gestion et de Commerce du Mans planche sur le marché de la Location avec Option d’Achat dans l’immobilier, et l’opportunité de lancer une entreprise sur ce secteur.

L’EGC est une École de Commerce et Gestion qui délivre un diplôme bac+3 reconnu par l’Etat (Bachelor). cette formation est orientée Marketing/vente, Gestion, International et langues, Numérique, Management et développement personnel. La pédagogie repose sur une alternance de cours théoriques, de projets de mise en pratique et de stages en entreprise et à l’étranger.

Les étudiants doivent mener à bien un projet de création d’entreprise. C’est un projet fil rouge, sur un an, qui clôt leur formation. Les étudiants sont divisés en groupes, et ils doivent progresser de l’idée initiale jusqu’au Business Model d’une entreprise innovante. Comme dans la vraie vie, ils doivent confronter leur idée à la réalité. Les étudiants qui terminent leur formation au premier semestre 2018, ils ont ont donc commencé à réfléchir dès le deuxième trimestre 2017.

C’est le cas de Paul Dugué, Antonin Chandelier, Etienne Lange et Matthieu Salmon. Ils ont entre 20 et 22 ans, et terminent leur Bachelor cette année.

Partant du constat que la LOA se développe rapidement dans l’automobile, Antonin s’est posé la question d’un parallèle avec l’immobilier. C’est ainsi qu’est venue l’idée d’un projet d’entreprise commercialisant des biens immobiliers en location avec option d’achat à des particuliers.

A partir de là, les quatre garçons ont passé l’été à valider leur idée par une veille active pendant leurs stages à l’étranger. Ils ont ensuite réalisé une étude de marché pendant l’automne avant de construire leur offre de service et de préparer le lancement de leur projet, en prenant en compte tous les aspects du projet, du juridique à la communication, en passant par le business model et business plan. Le tout sera parachevé par une soutenance publique en Mars 2018.

Immobilier et finance

Pour Christophe Thouvenot, Directeur du Pôle Enseignement Supérieur dont dépend l’EGC, « ce projet est particulièrement original et ambitieux pour des étudiants. Le croisement de l’immobilier et de la finance est un sujet complexe. C’est d’autant plus compliqué pour eux, qu’ils ne sont pas encore consommateurs du produit qu’ils lancent. D’un côté, ils ne peuvent donc pas se projeter facilement dans leur clientèle, d’un autre côté cela renforce le besoin d’une étude de marché sérieuse et exhaustive sur le sujet ».

Habituellement, les étudiants privilégient des sujets qui leur sont proches, qui correspondent à leurs habitudes de consommation. « C’est très atypique pour des Bachelors d’imaginer ce type de produit », martèle encore Christophe Thouvenot. « La Location avec Option d’Achat est un marché très spécifique pour l’immobilier, qui existe aujourd’hui principalement dans le logement social. Mais ce secteur va probablement se développer auprès du grand public dans les années qui viennent. Il a fallu du temps dans le domaine de l’automobile. Et aujourd’hui, les constructeurs ne communiquent quasiment que sur cela », poursuit le directeur. Ces étudiants font preuve d’une originalité qui prouve leur créativité et leur capacité à se projeter au-delà des évidences. Leur démarche est indubitablement innovante.

Le projet est dans la droite ligne de ce que l’école promeut : « l’EGC se caractérise par une proportion assez exceptionnelle d’étudiants qui deviennent entrepreneurs », précise le directeur.

Une agence immobilière ?

Premier enseignement : ce n’est pas parce qu’on a une bonne idée qu’on a tout de suite la bonne solution. « Au début, nous imaginions une agence immobilière qui proposerait des biens en LOA, raconte Paul Dugué. Mais c’était compliqué au niveau juridique. C’est à ce moment-là que nous avons fait connaissance avec le fondateur de Quasiaqui, Jean-Baptiste Massif, qui a bien voulu nous recevoir. ».

Cette rencontre a été l’occasion de confirmer que lancer une agence immobilière n’était pas la meilleure idée sur ce marché. L’expérience de Quasiaqui à alors convaincu les étudiants qu’il y avait un avenir à mettre en relation vendeurs et acheteurs. « Nous avons à partir de là, travaillé sur un projet de plateforme de mise en relation », raconte encore l’étudiant.

Cette analyse à par ailleurs été confirmée par l’étude de marché lancée en parallèle en octobre 2017.

Il en ressort des enseignements intéressants qui démontrent l’intérêt de la démarche. Plus de la moitié des personnes interrogées sont très intéressées par la LOA dans l’immobilier (53%), et ils sont même 86 % à être très intéressés ou assez intéressés. Un démarrage tonitruant pour une offre dont le seul acteur sur le marché est Quasiaqui.

« Nous étions confortés dans notre démarche », explique Paul Dugué. D’autant que l’étude menée par les étudiants sur l’évolution de la demande concernant la Location avec Option d’Achat reprend des arguments que les clients de Quasiaqui connaissent bien.

« Même si l’immobilier est un marché fluctuant, explique l’étudiant, c’est un marché en croissance. Et il n’y a pas de solution traditionnelle de financement pour les personnes qui ont des revenus, même confortables, mais qui n’arrivent pas à convaincre leur banque de leur accorder un prêt. La LOA offre alors la possibilité de se constituer un capital pour les personnes en CDD, en intérim, les entrepreneurs… »

La LOA immobilière

C’est pour le coup une situation dans laquelle les étudiants, bientôt dans la vie active se reconnaissent aisément : « Dans notre génération, on s’installe plus tard, raconte Paul Dugué. Nous avons besoin de plus de souplesse dans notre parcours immobilier. » C’est précisément à ce besoin que répond la Location avec Option d’Achat Immobilier.

Antonin lui, souhaite poursuivre ses études. Matthieu, Etienne et Paul, y réfléchissent encore. Se lancer sur le marché de LOA immobilière ? « Pourquoi pas, cela dépend du résultat final de notre travail, et de l’engouement que nous sentirons lors de notre présentation début mars », explique-t-il, pragmatique.

Christophe Thouvenot ne peut que soutenir l’idée que ses étudiants aillent jusqu’au bout : « Nous avons tous les ans des étudiants qui fondent leur entreprise à partir de leur idée. Il y a peut-être un aspect générationnel, mais en ayant travaillé sur un projet, beaucoup prennent goût à l’entrepreneuriat et ne se voient plus aller vers le salariat. ».

Autant de clients potentiels pour la Location avec Option d’Achat. Ces jeunes entrepreneurs, en effet, feront partie de ceux que les banques regardent d’un œil interrogatif. La LOA leur offrira cette étape qui manque aujourd’hui entre la location et l’achat, pour passer en douceur, et en toute connaissance de cause, d’un statut à l’autre.