Quelle politique pour la LOA immobilier ?
Les politiques vont devoir se pencher sur la LOA immobilier
8 juin 2017
Découvrez la location accession entre particulers !
Vive la location accession entre particuliers !
19 juin 2017

Les Français rêvent de devenir propriétaires

Rêve maison

Le rêve d'une maison à soi

La location-accession d’une maison permet de franchir le cap dans la réalisation du rêve de la majorité des Français.

Rêve maison

Le rêve d’une maison à soi

Une belle maison ancienne et rénovée dans une grande agglomération, ou en périphérie d’une grande ville. Voilà à quoi aspirent la majorité des Français selon le baromètre du « rêve immobilier » réalisé par Bien’ici, en mai 2017. Passer de la location à l’accession à la propriété d’une maison, c’est un souhait partagé par la majorité des Français. 76 % des femmes et 71 % des hommes interrogés rêvent de posséder un jour leur habitation.

Si tout le monde veut devenir propriétaire de sa maison, on commence généralement par l’acquisition d’un appartement, plus accessible. Puis, en vieillissant, le parcours immobilier pousse à chercher à faire l’acquisition d’une maison. On est d’abord locataire, puis propriétaire d’un appartement et enfin propriétaire d’une maison. C’est en tout cas ainsi que la majorité des Français aimerait que les choses se déroulent au fil de leur vie.

Vers la location accession d’une maison

La marche à franchir pour acquérir une maison est souvent plus importante : question de prix, question de surface. Mais ce n’est que la première des raisons qui empêche la réalisation de son rêve d’une belle maison avec jardin. Les coûts d’entretien sont ensuite difficiles à évaluer, et parfois une vraie difficulté à surmonter. Il faut pouvoir faire fasse financièrement.

Le mieux serait de pouvoir prendre conscience concrètement des éventuelles difficultés avant de se lancer pour de bon. C’est tout l’intérêt de la location-accession. Le futur propriétaire loue un temps sa maison, il en assume les charges tout en en profitant pour mettre de l’argent de côté, puis au bout de deux ou trois ans, il devient effectivement propriétaire du bien. Il a eu le temps de vérifier que tout cela était bien fait pour lui, et il a pu se préparer tout en commençant à se constituer un apport.